Bonne Assurance répond aux questions relatives à l'assurance santé

L'interruption volontaire de grossesse est-elle remboursée par l'Assurance Maladie ?



Coûtant entre 190 et 450 euros, l'avortement ou l'interruption volontaire de grossesse est remboursée en partie ou en entier, selon le cas, par l'Assurance Maladie. Le ticket modérateur peut être pris en charge par la mutuelle si cette dernière l'a prévu dans le contrat.

Interruption volontaire de grossesse : restrictions et coûts

En France une femme peut décider d'interrompre sa grossesse de son plein gré. Toutefois, la pratique de l'interruption volontaire de grossesse ou IVG est règlementée. Ainsi, l'interruption ne peut avoir lieu au-delà de la douzième semaine de grossesse. Pour une jeune femme mineure, le consentement de l'un des parents ou de son représentant est nécessaire, ou à défaut, elle doit être accompagnée par une personne majeure.

Le coût forfaitaire d'une IVG chirurgicale se situe généralement entre 250 euros et 390 euros si elle est pratiquée dans un établissement public ou privé à but non lucratif, et entre 400 et 450 euros lorsqu'elle est effectuée dans un établissement privé à but lucratif. Pour un avortement médicamenteux, le coût forfaitaire est de 257 euros pour un hôpital, entre 260 et 270 euros pour un établissement de santé privé, et 190 euros pour un cabinet médical.

Comment l'IVG sera-t-elle remboursée ?

L'Assurance Maladie rembourse 80 % du coût de l'IVG si celle-ci est pratiquée dans un établissement de santé, et 70 % si elle est réalisée par un cabinet médical. Quant au reste, en d'autres termes le ticket modérateur, il appartient à l'intéressée de le prendre en charge. Néanmoins, certaines mutuelles peuvent payer cette différence à la place de leur cliente, en fonction du contrat mutuelle préalablement souscrit.

S'il s'agit d'une mineure non émancipée qui n'a pas obtenu l'accord de l'un de ses parents ni de son représentant légal, l'assurance maladie rembourse 100 % du coût de l'intervention. Il en est de même pour celles qui bénéficient de la Couverture Médicale Universelle (CMU) complémentaire. Une aide médicale d'État peut en outre être demandée par toutes personnes en situation irrégulière résidant en France depuis 3 mois et qui souhaitent pratiquer une IVG.

Thèmes sur le guide mutuelle et l'actualité assurance santé : assurance maladie, mutuelle santé,


 Faire un lien vers "L'interruption volontaire de grossesse est-elle remboursée par l'Assurance Maladie ?" :
sur un site/blog :
  sur un forum   :